• 3523 visits
  • 2 articles
  • 0 hearts
  • 537 comments

27/06/2016


 
Maestro !
 .. .
 
Je suis Maria, la jeune maîtresse de ce mystérieux lieu où des écrits seront publiés en fonction de mon imagination. Je ne suis pas un personnage très important, ni un grand poète, non je suis juste Maria une jeune fille qui veut tout simplement libérer son imagination à travers les futurs textes qu'elle créera au fil du temps sur ce blog. De plus, je suis une fan incontestée de la fameuse œuvre, Fairy Tail, qui sera le sujet de mon inspiration mais pas que, j'écrirai aussi en majorité des fictions complètement inventées ou basées sur des jeux, histoires etc... Je me fonderai sur plusieurs couples avec comme thème principal : le drame, vous l'avez remarqué, je suis dramaturge.
.
Pour ce qui est de ma personnalité, je suis une fille plutôt timide, mais cela ne veut pas dire que je suis asociale. J'aime discuter, rigoler et m'amuser. Je suis une grande fan de Jellal Fernandez. Je suis une fille lente, très lente, indécise qui peut être angoissée pour un rien. En bref, je suis moi. Si tu veux parler ou rigoler, il n'y a pas de soucis, la porte est ouverte. Je te dis bonne visite et profite de mes écrits.

 
Je compte écrire une fan fiction qui pour support le fameux jeu Amour Sucré -oui, c'est ma période- et donc en espérant qu'elle vous plaise, je vous attends cher(e)s lecteurs/lectrices !
 




One-shot : La Boule Magique 20/02/2016

One-shot : La Boule Magique
.
La Boule Magique
.
.❄❄❄

Elle l'observait, elle l'admirait, elle la détaillait, elle était tout simplement heureuse. Le seul fait de passer devant tous les matins lui donnait une merveilleuse joie que personne ne pouvait gâcher. Elle avait, à chaque fois qu'elle passait devant, les yeux qui pétillaient comme si elle possédait des étoiles dans les yeux. Elle n'avait que très peu de souvenir à ce sujet, mais elle savait qu'elle devait à tout prix se l'approprier. Cet objet était la seule chose précieuse que ses parents avaient dû vendre pour soi-disant la sauver.
 .
Sautillant joyeusement et saluant gaiement les villageois qu'elle rencontrait sur son chemin, glissant ses pieds dans la substance blanche, froide et croustillante qui n'était autre que la neige, elle arriva à destination de sa deuxième maison, maison qu'elle appréciait énormément, son nom : Fairy Tail.
 .
Elle entra donc dans la guilde et sauta immédiatement sur un petit vieillard moustachu possédant des cheveux blancs comme la neige. Le pauvre ne s'y attendait pas et tomba à la renverse sous le poids de la petite fille qui rigola aux éclats avant de s'écrier que le maître était un vieux rabougri faisant rire plus de la moitié les magiciens se trouvant à l'intérieur de la bâtisse. Makarof ne pouvait que sourire devant tant d'innocence. Il la laissa donc monter sur son dos toute la journée jouant à plusieurs jeux avec tous les membres de la guilde en ce merveilleux jour du vingt-cinq décembre x792.
.
Ah Noël ! Les grands comme les petits sapins décorés de pleines petites boules de toutes les couleurs décorées avec une étoile accrochée à au pic de l'arbre vert, les magasins, étaient plus lumineux que jamais, des personnes qui passaient par les routes enneigées se lançaient à quelques occasions des boules de neige en rigolant, les arbres étant nus comme jamais se retrouvèrent couverts d'une épaisse couverture neigeuse qui menaçait toutefois de tomber à n'importe quel moment. Les animaux se protégeait du vent frais en se cachant dans leurs terriers ou bien, comme les oiseaux, ils partait vers de nouveaux horizons, vers un pays plus chaud.
.
Mais Noël ce n'était pas que cela, c'était beaucoup plus ! Les familles se réconcilient et savourent un repas ensemble riant comme jamais et partageant de merveilleux souvenirs inoubliables. Les gens offraient des cadeaux aux enfants, aux adultes, aux personnes âgées et même aux animaux domestiques. Personne ne manquait de cadeaux, personne. Même les plus pauvres qui ne pouvaient à peine s'acheter à manger avaient le plus beaux des cadeaux. Celui de passer le réveillon en famille.
.
La petite Asuka, car oui c'était elle, qui avait été impatiente d'être à ce jour magique, est maintenant envahie de cadeaux. Elle avait reçu une brosse à cheveux avec un petit poney dessiné sur la face arrière, un livre de conte de fées de la part de Lisanna, un cheval en bois de la part de Natsu et de Lucy, un mini-pistolet magique de la part d'Ezra, enfin, elle en avait reçu de toute la guilde ! Ses parents lui avaient même acheté un nounours en peluche. Elle était comblée. Comblée ? Heureuse ? Non pas tout à fait, il lui manquait quelque chose et elle savait très bien de quoi, il s'agissait.
.
❄❄❄
.
Vingt-deux heures. La fête était terminée pour elle puisque les enfants comme Wendy, Roméo ou bien elle-même devaient rentrer chez eux par ordre du maître prétextant qu'à partir de cet horaire-là la fête était réservée aux "grands". Elle finit par prendre le chemin qui devait la conduire à sa demeure. Pendant le trajet, elle s'arrêta devant cette vitrine, comme à chaque fois qu'elle passait par cette route. Elle l'observait de nouveau, avec toujours cette expression vide dans ses yeux. Cette boule qui lui appartenait n'était désormais plus à elle.
.
Oui, sa petite boule magique était désormais entre les mains du vendeur du magasin où était exposé l'objet tant convoité par la petite. Elle voulait les retenir, mais c'était trop tard, une larme chaude et salée franchit la barrière de ses yeux pour, lentement, couler le long de sa joue pour ensuite s'écraser au sol, elle fut bientôt rejointe par ses compères qui firent fondre un peu de neige. Asuka pleurait, elle pleurait beaucoup, elle glissa contre la vitrine et s'assied au sol les bras croisés sur les genoux, la tête à l'intérieur et elle sanglota.
.
Cette boule était son précieux, son porte-bonheur mais surtout un cadeau de ses parents. Ils avaient dû vendre ce petit objet pour sauver la pauvre petite qui était, il y a longtemps, très malade. Les pauvres n'avaient pas assez d'argent pour offrir les médicaments nécessaires à la guérison de la petite verte. Ils durent donc vendre ce petit objet. Ils ne regrettèrent pas une seule fois leurs décisions, car désormais elle est en pleine forme
.
Alors qu'elle était assise à sangloter devant le magasin sous les yeux de plusieurs passants, Asuka sentie qu'on la porta avec un bras musclé puis ensuite déposé sur une épaule forte et protectrice. Elle écarquilla les yeux, elle essuya ses petits yeux et regarda qui avait bien pu la porter sur ces épaules. D'abord surprise, elle ne comprit pas ce qui se passait puis elle reconnut la personne détentrice de cette action. Ce n'était autre le chasseur de dragon Gadjeel Redfox accompagné de la petite mage des mots Levy McGarden. Le dragon slayer demanda d'un langage familier, qui ne surprit personne, ce qu'il lui arrivait.-
.
— " Hé gamine, je peux savoir pourquoi tu chiales ? T'as la trouille de rentrer toute seule chez toi, c'est ça ? " Dit-il d'un sourire que seul lui était capable de faire.
 .
Paf, c'était le son d'une tape contre la tête avec ce que l'on peut appeler un sac à main. L'homme aux cheveux noirs corbeau tourna la tête vers la détentrice de ce coup qui n'était autre que "sa crevette" et d'un regard plus noir que jamais il lui demander férocement pourquoi avait-elle fait cela. Une énième dispute débuta sous les yeux de la petite cow-girl qui ne pût s'empêcher d'éclater de rire.
.
Son sourire disparut très vite et elle retrouva malheureusement son petit regard triste. Les deux " tourtereaux " n'ayant plus entendu de rire se retournèrent vers la jeune fille et furent surpris de son état. Alors, Levy s'accroupit à la hauteur de la petite et lui demanda gentiment la raison de son humeur cafardeuse. Asuka hésita beaucoup avant de tout raconter à la mage des mots, la tristesse qui résidait en elle. 
 .
La petite bleue qui écoutait attentivement, buvait chaque paroles que prononçait la petite Asuka. Lorsque la Connel termina son récit, la mage qui réfléchissait se leva et partit à l'intérieur du magasin sous le regard interrogatif de la cow-girl et le regard ennuyé de Gadjeel. Elle revint quelques minutes plus tard un grand sourire collé aux visages.
 .
Elle tendit un paquet bleu entouré d'un ruban rouge, la petite aux cheveux foncés fronça les sourcils et le prit dans ses mains gelées quoiqu'ils soient couverts de gants rouges. Comme toute personne ne sachant pas ce que contient ce paquet, elle le secoua de partout afin d'avoir une petite idée de ce que cela pouvait être, réaction à laquelle Levy ricana silencieusement. La jeune petite fille était beaucoup trop curieuse pour s'attarder sur la question de savoir ce qu'il y avait dans la boîte, alors, elle l'ouvrit.
.
Stupéfaction, elle était tétanisée, c'était comme dans un rêve. Un magnifique rêve dans lequel elle ne voulait certainement pas se réveiller. Des larmes coulèrent le long de ses joues, mais ce ne sont pas les mêmes qui ont abîmé ce si beau visage, non ceux-là étaient des larmes de bonheur. McGarden qui avait assisté à la scène se retrouva soudainement à terre, le froid traversant nuque contre des gouttes d'eau chaudes qui glissèrent le longs de son cou. Elle put entendre un " merci " avant de ne plus sentir de poids sur son ventre. Elle se releva grâce à l'aide de Gadjeel qui la souleva par l'épaule et enjamba la marche. Voilà comment c'était passé le Noël de Levy et Gadjeel, sous les cris de la McGarden et sous l'ennui de Redfox.
.
Elle courait, elle courait à en perdre l'haleine, elle tombait à plusieurs reprises sur le sol glacial, mais elle s'en fichait, elle n'avait pas non plus la notion du temps, tout ce qu'elle voulait c'était de les revoir. Apercevant de la fumée dans le ciel, elle courra plus vite déduisant que c'était sa maison. Elle était arrivée. Dans un grand fracas, elle ouvrit la porte réveillant le couple qui se trouvait à l'intérieur, sûrement endormie de fatigue. Lorsqu'ils virent Asuka qui venait d'apparaître dans le cadre de la porte, Arzack et Bisca se précipitèrent vers elle, la prirent dans leurs bras et la couvrirent de baisers lui rappelant à quel point elle leur avait fait peur
.
Asuka sourit, se détacha d'eux et leur montra l'objet qu'elle tenait dans sa main. Deuxième stupéfaction. La bouche ouverte, les yeux grands ouverts, ils se regardèrent puis demandèrent à leur fille où est-ce qu'elle avait eu cela. Elle le répondit tout simplement :- " C'est le père Noël ! " Puis, ils s'installèrent tous sur une table en bois remplie de bonnes nourritures avec placer au centre une magnifique bûche en chocolat.
.
Ils passèrent Noël en famille sous les rires, les pleurs créant de magnifiques souvenirs. Ce qu'Asuka leur avait offert était le plus beau témoignage d'amour que l'on puisse porter à l'égard de ses parents, elles leur avaient offert.
.
La boule Magique.
.
1697 mots
•  Maria
.
One-shot : La Boule Magique
.
Merci à Hera pour la bannière  ♥
.
Alors voilà, après plusieurs réécriture dû à la suppression d'au moins trois fois, j'ai enfin pu corriger cet écrit ! Je ne sais pas si c'est un ficelet ou bien one-shot mais peu importe puisque je peux enfin respirer. J'ai corrigé  le texte que je j'avais confectionné pour LeFairyNoel puisque quand je l'ai lu, j'ai ouvert grand ma bouche en apercevant toutes les fautes que j'ai faites. De plus on peut dire que c'est l'écrit prévu pour Noël ? Pour ma part je suis soulagée, je ne sais pas si j'ai tout corrigé alors faites moi signe si vous voyez des fautes. Sur ce :

R.E.P.E.R.T.O.I.R

Joyeux Noël  ♥
.